L’Ortie : une plante fabuleuse !

Pour les uns, l’ortie est simplement une plante envahissante, pour d’autres une plante urticante inutile, pour d’autres encore, une mauvaise herbe à éradiquer du jardin … mais pour tous, saviez-vous que l’Ortie possède de formidables pouvoirs de soins préventifs et curatifs, dans des domaines variés ?

« Si les hommes savaient combien elle est efficace, ils ne planteraient que des orties. » Malheureusement, bien peu le savent.

Un médecin exposa un jour, au cours d’une émission radio, que l’ortie était une de nos meilleures plantes médicinales. L’ortie est utilisable de la racine aux fleurs, en passant par la tige et les feuilles. Les anciens la prisaient fort. Albrecht Dürer (1471-1528) a peint un ange qui, une ortie à la main, s’envole vers le trône du Tout-Puissant. L’abbé suisse Künzle dit dans ses écrits que l’ortie aurait depuis longtemps disparue, si elle n’était protégée par son pouvoir urticant. Les insectes et les herbivores les auraient depuis longtemps mangées.

Vertus de la plante

Inspiré ou extrait du livre de Maria Trében : « La santé à la Pharmacie du Bon Dieu ».

L’ortie est efficace contre les calculs urinaires et rénaux, entraînants quasi systématiquement des maux de tête ; l’eczéma, les maladies et les inflammations des voies urinaires.

« J’ai conseillé à une femme de boire du thé d’ortie. Celle-ci, mère de sept enfants, avait continuellement depuis ses dernières couches, un eczéma rebelle. Celui-ci régressa et disparut en peu de temps ainsi d’ailleurs que les migraines qui l’accompagnaient. Je lui avais conseillé ce traitement, car l’ortie est efficace contre les calculs urinaires et rénaux. »

L’ortie est notre meilleure plante pour nettoyer le sang, mais aussi, en même temps, pour en activer la formation. De plus, elle a un bon effet sur le pancréas, ce qui provoque une baisse de sucre dans le sang.grande ortie

Elle aide remarquablement à la circulation sanguine, et possède un bon effet dans la régénération du sang.

« Chaque crampe, où qu’elle soit, indique un trouble circulatoire. Des tamponnages (badigeonnages) et des bains à la décoction d’ortie sont à conseiller dans ces cas-là. Cela est aussi valable dans le cas de troubles circulatoires coronariens: en se penchant au-dessus d’une baignoire, on badigeonne la région du cœur, tout en massant légèrement. »

La tisane d’ortie constitue un excellent dépuratif, il est recommandé d’en faire une bonne cure au début du printemps.

« Depuis que je sais combien l’ortie est efficace, j’ai pris l’habitude au printemps avec les jeunes pousses, à l’automne après le regain, quand les pousses repartent, de faire une cure de tisane de 4 semaines. Je prends le matin, à jeun, une tasse, une demi-heure avant le petit déjeuner et aussi au cours de la journée 1 à 2 tasses que je bois par petites gorgées. La tasse matinale est aussi à boire par petites gorgées pour amplifier son effet. Je me sens indescriptiblement bien après une telle cure et j’ai toujours la sensation de pouvoir en faire trois fois plus que d’habitude. Depuis des années, ni ma famille, ni moi ne prenons de médicaments et je me sens en pleine forme. La tisane d’ortie n’a pas mauvais goût. On la prend sans sucre. »

Dans la médecine populaire, la tisane d’ortie est bue en cure, durant des semaines, contre les calculs hépatiques et biliaires, contre les maladies de la rate, voire les cancers de celle-ci, contre les glaires d’estomac et des voies respiratoires, contre les crampes et les ulcères d’estomac, contre les irritations intestinales et les maladies pulmonaires.

L’ortie constitue un soin efficace contre l’anémie, et un apport intéressant en fer ! Elle combat efficacement la fatigue, la pâleur, et produit des effets tonifiants d’une réelle efficacité.

« Une femme m’écrivit récemment qu’elle avait bu de la tisane d’ortie pendant des mois. Grâce à cela et malgré un dur labeur quotidien, elle avait oublié ce qu’était l’épuisement et la fatigue. »

La tisane d’ortie, en cure persévérante, est un remarquable régulateur hormonal et d’une efficacité redoutable contre les allergies saisonnières (pollens, graminées, rhume des foins …).

Utilisation

Tisane : Une cuillère à thé bien remplie dans un quart de litre d’eau. Seulement ébouillanter, infuser rapidement. Pour garder ses hautes vertus curatives, la tisane ne doit pas bouillir.
Teinture d’ortie : Déterrer les racines au printemps ou à l’automne. Les laver et les brosser, les hacher menu, remplir un flacon jusqu’au col et couvrir d’alcool à 38 ou 40°. Laisser macérer 2 semaines dans un endroit tempéré (20°).
Bains de pieds : Prendre avec les 2 mains réunies le maximum de racines fraîches, bien râpées et brossées. Autant de plantes fraîches coupées (tiges et feuilles). Laisser macérer une nuit dans cinq litres d’eau. Le lendemain matin amener à ébullition. Prendre le bain de pieds aussi chaud qu’il peut être supporté. Durée du bain de pieds: 20 minutes. Réchauffé, ce bain peut être utilisé deux ou trois fois.

  • Pour soigner dans les cas graves, 1 tasse ne suffit pas, il faut consommer au moins 2 litres répartis sur la journée par petites gorgées.
  • Pour des cures de plusieurs jours/semaines dans des cas plus bénins, 1 litre de tisane réparti sur la journée reste suffisant.