LIVRE PREVENIR LE CANCER DU SEIN (284 PAGES)

25,00 

En stock


Savoir pour relever le défi
Le cancer du sein est devenu un fléau social touchant, chaque année en France, près de 30 000 nouveaux cas de femmes et près de 200 hommes. Les causes de ce cancer sont de plus en plus connues. L’hérédité n’est retrouvée que dans 5 à 8 % des cas, qui, seuls aujourd’hui, relèvent de la médecine prédictive. L’hormono-dépendance directe ou indirecte (alimentation trop riche en graisse, viandes grasses et alcool) est aujourd’hui démontrée dans la genèse des cancers du sein. Ce cancer touche de plus en plus les femmes jeunes (50 % des cas), en particulier avant la ménopause. L’exposition aux œstrogènes est la cause la mieux étudiée. En effet, aux hormones endogènes de la puberté précoce et de la ménopause tardive, s’ajoutent les consommations d’hormones exogènes"prescrites » davantage pour des raisons sociales et de confort que pour de véritables raisons médicales. Même les progestatifs associés aux œstrogènes peuvent augmenter les risques de cancer du sein. Seules les hormones présentes dans les végétaux paraissent utiles ; homéopathiques, elles pourraient jouer un rôle préventif : les phyto-oestrogènes ont une faible action oestrogénique, présents surtout dans une alimentation de type méditerranéen. Les données actuelles de la Science sont ici mises à la portée de tous. Pour une prévention primaire, elles sont facilement applicables dans la vie quotidienne quand on les connaît. Il s’agit essentiellement de comportements plus"écologiques ». C’est la démarche qu’expose en détail ce livre pour permettre à chacun la mise en œuvre d’une véritable prévention individuelle. Sinon, les femmes doivent se soumettre à une surveillance régulière dès la trentième année, parce qu’elles appartiennent à une population à risque. La prévention secondaire avec la mammographie permettra de détecter chez elles les lésions précancéreuses et de dépister des cancers au début"in situ ». Au-delà, le cancer du sein est une maladie sérieuse. Malgré des moyens thérapeutiques bien codifiés, l’association de la chirurgie – de plus en plus conservatrice du sein -, de la radiothérapie qui est mieux ciblée, de la chimiothérapie et de l’hormonothérapie qui utilisent beaucoup de drogues médicamenteuses, il faut vingt années après le premier traitement et peut-être plus, pour signer la guérison définitive.

Informations complémentaires

Poids 0.500 kg